Ce soir, la lune était ronde

Ce soir, la lune était ronde

8,45€Prix

J'ai découvert l'énergie tribale et la puissance des loups. J'ai rencontré la lune t le suis laissé toucher par elle.

 

Acteur parisien de seconds rôles en quête d'une carrière à la hauteur de ses ambitions, en couple depuis quelques années avec Céline mais incapable de s'engager, Thomas a tout du loser fuyant ses responsabilités. Il court les cachets comme il court les filles, à la recherche d'un contrat ou d'une nuit d'amour qui le sécurise quelques temps. Empêtré dans son rôle d'acteur maudit, de génie incompris, de mec infidèle, il sait pourtant qu'il passe à côté de sa vie.
Un soir, alors qu'il assiste à une représentation au théâtre de la Renaissance, il retrouve par hasard Carmen Arteba, une actrice avec qui il a joué des années auparavant. C'est pour Thomas une révélation. Subjugué par cette femme rayonnante – qui est devenue chamane entre temps –, il fait tomber le masque. Carmen décèle derrière la frustration et le cynisme de Thomas, une belle âme qui se cherche, et lui propose de venir tenter l'expérience d'un groupe de parole qu'elle anime. Quelques jours plus tard, un soir de pleine lune, après une dispute avec Céline qui lui annonce dans la foulée qu'elle est enceinte, il claque la porte, perdu, et va instinctivement rejoindre Carmen dans sa retraite spirituelle au Prieuré de Monteau.


Au fil d'un stage intense, Thomas vit différentes expériences chamaniques et de pleine conscience qui l'amènent petit à petit à revisiter son histoire, découvrir sa vraie nature, ouvrir son cœur. A l'issue de cette retraite, il semble transformé, désormais prêt à regarder sa vie en face et à devenir l'acteur de sa propre vie – le seul rôle qui en vaille la peine. Saura-t-il assumer sa place d'homme et de père ?

QUE FAIRE SUR LUPI ?

AIDE

CONTACT

SUIVEZ LE PROJET LUPI

Ensemble, luttons contre la pollution digitale. LUPI s'engage à ne pas envoyer plus d'une newsletter par mois. 

  • Noir Icône Instagram
  • Icône Facebook noir
  • Icône Pinterest noir

©LUPI